A LA BARRE : UNE NOUVELLE SÉRIE POUR SUIVRE TOUTE L’ACTUALITÉ DE THE RACE AROUND




Dans la première publication de à la barre , The Race Around présente les dernières nouvelles de sa course, qui continue de s’organiser en vue de son premier départ en septembre 2023.


Sam Holliday, co-fondateur et directeur général de la course, explique comment se planifie un tel événement, parle des dernières actualités, du développement durable, de l'activité commerciale, etc.


Le départ de la première édition de The Race Around sera donné dans deux ans, mais l'équipe ne mollit pas à l'approche du troisième trimestre 2021...


L’ÉTAT DES LIEUX


Deux ans après, deux à venir. Je suis toujours étonné de voir à quel point le temps passe vite quand on s'amuse, et combien il en reste peu quand on est responsable de l'organisation d'une nouvelle course qui sera le point culminant du championnat Class40 !


Cela dit, l'excitation reste intacte. Nous sommes impatients de voir ce que cela va donner car la Class40 est en plein essor ces derniers temps, avec un nombre record de nouveaux bateau, ce qui est une très bonne nouvelle pour notre course.


Du côté de la préparation de la course, tous les voyants sont au vert. Évidemment, nous pourrions toujours être plus avancés sur ce que nous avons à faire, mais nous avons utilisé notre temps à bon escient ces derniers mois, en construisant des équipes internationales solides dans tous les domaines, du marketing à la direction de course, en passant par le développement durable. Nous avons planifié, construit et compris tout ce que nous devions.


En ce qui concerne l'organisation de la course, nous seront prochainement en mesure de confirmer les villes hôtes, le parcours complet et l’avis de course sera lui publié le 24 septembre, à deux ans du départ. De nombreuses discussions, avec des parties prenantes et des officiels, ont eu lieu au cours des derniers mois, et bien qu'il reste encore beaucoup de choses à confirmer, nous sommes certains que cet événements contribuera à l’internationalisation de la Class40 et apportera des idées nouvelles et innovantes à notre sport.


Les inscriptions seront officiellement ouvertes dès la publication de l’avis de course. Aussi, les concurrents qui souhaitent participer à The Race Around pourront s’inscrire, nous pourrons alors déjà voir une partie des équipes clés qui se lanceront dans cette nouvelle aventure. Certains concurrents ont déjà montré leur intérêt pour ce tour du monde et nous nous attendons à aligner 35 équipages sur le départ.


Côté développement durable, les efforts portent leurs fruits et les choses ne font que s’accélérer sur ce sujet. Nous avons par exemple signé un accord avec Quantis, société basée en suisse, qui donnera vie à notre plan développement durable (nous en reparlerons bientôt) grâce à une analyse préventive du cycle de vie. Ils nous aideront tout d'abord à gérer la course et son impact à travers le monde, qu'il s'agisse de la logistique, des hôtels, des vols, des activités des sponsors ou de la construction des bateaux Class40. Ils nous aideront également à comparer notre impact à la tendance actuelle, tout cela dans le but de comprendre l’éco-conception et la conception écologique pour pouvoir construire les bateaux recycables de demain.

En bref, tout cela est très excitant, bien qu’épuisant parfois (nous y reviendrons bientôt), mais cela fait partie du plaisir. Enfin, c'est ce qu'on m'a dit!



ON NE LE PERD JAMAIS

Sam Holliday avec son assistant Alban Lion (au centre) et le représentant français de The Race Around, Emmanuel Versace (à droite).

Au moment où j'écris ces lignes, je reviens de presque un mois en France, où j'ai travaillé aux côtés d'Emmanuel Versace, représentant français de The Race Around, en tant que co-organisateur de la course PURU Challenge.


Nouvelle course de la Classe Mini, la PURU Challenge va de Port Bourgenay à Getxo en Espagne pour la première étape, puis suit le même parcours en sens inverse pour le retour, soit un total de 600 milles. 74 bateaux étaient au départ cette année et c’était une expérience fantastique de pouvoir s’impliquer dans une organisation comme cela et de travailler pour des marins qui aimeraient intégrer la Class40 par la suite.


C'était génial de discuter avec ces jeunes skippers qui cherchent à évoluer dans la voile et de rencontrer les acteurs d’autres classes. The Race Around est l’événement phare pour nous, mais il ne faut pas oublier que d’autres événements sont organisés en course au large.


Je pense que l'autre chose qui était vraiment importante pour nous était de revenir aux fondamentaux des organisations de courses. Cela fait longtemps que nous travaillons dans un bureau, mais le fait de revenir sur le terrain nous a fait nous rendre compte que nous n’étions pas mauvais dans ce que nous faisions. Pour être honnête, cela nous a un peu redonné confiance !